Pour approfondir…

(suite du message précédent)

Nous sommes arrivés ici avec une quantité limitée de temps et d’énergie.

Maintenant, il y a un rappel de notre nature mortelle par un micro-organisme.

Hé bien, je veux que vous compreniez que l’organisme n’est pas contre nous, il essaie juste de faire sa vie.

Malheureusement, sa façon agressive de faire sa vie vous ôte la vie.

C’est comme l’activité humaine, les êtres humains, en quête de leur bien-être, ils ont détruit la vie sur cette planète, ils menacent la vie même de la planète, sans mauvaise intention, juste avec l’intention de bien vivre.

Donc de même, le virus veut simplement se développer, et vous êtes l’ôte.

Il fait juste ce que l’on fait à la planète, c’est tout. Rien de plus, rien de moins. Mais à présent, ce n’est pas le moment de philosopher et de nous rappeler et ceci et cela.

Là tout de suite, notre responsabilité fondamentale est de rester en vie, et de maintenir tous ceux qui sont autour de nous, en particulier ceux qui sont vulnérables, en vie.

Nous devons réussir ce test. Ceci n’arrivera que grâce à une action responsable.

Le confinement va durer, vous le savez, quelques semaines. Nous devons être à fond et nous devons être prêts pour ceci.

Je sais que c’est très couteux, économiquement, en termes d’affaires, en termes de revenus, de nombreux problèmes sont présents.

Mais tous ces problèmes sont mieux qu’être mort. Etre en vie est la chose la plus importante, les problèmes, nous allons les gérer.

Nous allons recoller les pièces de notre vie une fois cette situation terminée et voir comment reconstruire nos vies.

Ne nous mettons pas à paniquer, ne créons pas d’angoisse, parce que si vous vous faites trop de soucis, vous allez multiplier les ennuis.  C’est tout ce qui va se passer.

Regardez autour de vous, la nature est-elle entrain de nous donner une leçon ?

Moins de pollution en Chine. Les dauphins se rapprochent des côtes en Italie, les biches marchent dans les rues en Pologne, les eaux de Venise s’éclaircissent et il y a maintenant des poissons.

Eh bien, on nous appelle êtres humains. Aucune autre créature sur cette planète n’est appelée un « être ». Nous sommes des êtres humains. Ce qui veut dire que la qualification de base, c’est que nous savons comment être.

Malheureusement, l’humanité essaie de défier cela. Si on n’apprend pas à faire les choses comme il faut consciemment, la nature va nous l’apprendre de façon très cruelle.

A l’heure actuelle, ce qui nous embête avec ce coronna, c’est la densité de population qui le fait passer partout. Mais personne ne veut aborder cela.

En général, les leaders dans le monde n’ont pas abordé ces sujets, parce que personne ne veut aller à l’encontre des groupes religieux, qui sont toujours contre cela, pour on ne sait quelle raison. Ça fait trop longtemps que ça dure.

Donc une chose basique est la population. C‘est vraiment le seul problème.  C’est-à-dire que nous sommes union, mais nous sommes trop nombreux.

Maintenant, nous avons pris la mort en main avec les sciences médicales, les vaccinations et tout.

Une fois que l’on prend la mort en main, c’est du simple bon sens de prendre la naissance aussi en main.

Mais nous pensons que la naissance est l’œuvre de Dieu.

La mort, nous voulons être sûrs d’être responsables et de la gérer. La naissance aussi devrait être gérée de la même façon. Et si la mort est retardée, la naissance doit être retardée, c’est une chose importante.

L’empreinte humaine est devenue tellement importante, tellement importante  que les autres créatures n’ont pas de place pour vivre.

Imaginez que vous êtes un virus et vous vivez dans d’autres animaux, et la population animale diminue constamment. Ne choisiriez vous pas un nouvel habitat ?

Peut-être que c’est ce que le virus a fait, parce qu’il n’y a pas assez d’animaux.

Une chose, c’est que les animaux sauvages ont disparus de façon vraiment tragique.

Si les hôtes animaux disparaissent, peut être que le virus mute pour vivre dans un être humain.

Je ne parle pas de science, c’est juste de la simple logique. Si vous étiez un virus, ne feriez-vous pas ça ?

Définitivement, c’est ce que vous feriez, parce que si votre habitat disparait, vous aimeriez trouver de nouveaux habitats, de nouveaux endroits pour survivre.

Donc d’une certaine façon ça l’est, mais ce n’est pas le moment de parler de ces choses.

Ce n’est pas le moment de dire : « vous avez fait ceci, donc il se passe cela, donc vous le méritez. »

C’est le moment d’agir judicieusement.

En fait, si l’on ne donne pas la place aux autres créatures de survivre sur cette planète, alors vous verrez que, même nous,  nous ne seront pas capable de survivre, parce que notre vie n’est pas indépendante de celle de toutes les créatures, en particulier, les micro organismes.

Ils font tout à fait partie de notre vie.

Vous pouvez vivre sans vos proches et vos voisins, mais vous ne pouvez pas vivre sans micro-organismes. Ils font se produire tant de choses et vous savez, ce virus pourrait aussi devenir amical au bout d’un certain temps, parce que c’est ainsi que ces pathogènes fonctionnent : ils cherchent un endroit pour vivre et prospérer.

Donc leur activité va dans une certaine direction. Est-ce un enseignement ?

Voyez dans toutes situations, il y a  un enseignement, si on est prêt à apprendre.

Et si on est prêt à apprendre, il n’y aura pas besoin de catastrophe.

Ne philosophons pas ;  ne commencez pas à dire, nous le méritons ou pas.

Là tout de suite, l’important est de voir comment ne pas porter le virus, Que vous ne deveniez pas porteur ni infecté.

La chose simple est de maintenir une distance à l’heure actuelle, une distance vis-à-vis de tout.

C’est le moment d’être seul, c’est le moment de se tourner vers l’INTÉRIEUR.

Je vous souhaite le meilleur.

Louis WAN DER HEYOTEN

Ce jour mercredi 25 mars 2020

Il est 14h50 et je pense fort à vous.


Posted in Uncategorized

Pingbacks & Trackbacks

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Loading...


    Loading...

    Login






    Register | Lost password?

    Register





    A password will be mailed to you.
    Log in | Lost password?

    Retrieve password





    A confirmation mail will be sent to your e-mail address.
    Log in | Register