Septembre

Aujourd’hui c’est la  nouvelle saison qui débute et j’ai envie de partager avec vous un petit poème, extrait d’un discours prononcé par François ANDRIEU, en 1825, au Palais de l’institut à Paris.

Il a tout de suite résonné en moi comme une nécessité, à tel point que je me le répète chaque matin, depuis de nombreuses années, en  essayant, malgré la houle de la vie, de la mettre en pratique.

Il est pour moi d’une grande profondeur, et m’a permis de comprendre – m’a aidé surtout – le sens du service et du pardon.

Voici ce merveilleux poème :

« Vivre en soi, ce n’est rien ; il faut vivre en autrui.
A qui puis-je être utile et agréable, aujourd’hui ?
Voilà ce qu’il faudrait se dire chaque matin.
Et, le soir, quand des cieux les couleurs se retirent,
Heureux à qui son cœur a dit tout bas :
Ce jour qui va finir, je ne l’ai pas perdu.
Grâce à mes soins, j’ai vu sur une face humaine,
la trace d’un plaisir ou la disparition d’une peine ».

Louis Wan Der Heyoten

En ce jour béni,

Merci à la Vie !!!


Posted in Uncategorized

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Loading...


    Loading...

    Login






    Register | Lost password?

    Register





    A password will be mailed to you.
    Log in | Lost password?

    Retrieve password





    A confirmation mail will be sent to your e-mail address.
    Log in | Register